"C'est étonnant comme l'amour d'un cheval vous travaille.
On discutera deux heures sur un jarret, sur un pied, sur une croupe."
{Napoléon}

 


L'équipe d'encadrement


Faisons connaissance...


Fany


ATE (Accompagnatrice de Tourisme équestre)

BPJEPS Tourisme équestre (brevet d’état)

BFEE1 (Brevet Fédéral équitation éthologique)



 

"Passionnée depuis toute petite par les chevaux, ma vie de cavalière commence bien sûr en centre équestre. Même si je ne me retrouve pas dans l'ambiance et l'approche très traditionnelle des chevaux que l'on me propose, je passe tout mon temps libre aux écuries. Et puis, pour mes 16 ans, Esope, petit cheval de mérens, débarque dans ma vie.

 

Les débuts seront semés d'embuches, mon nouveau compagnon sait ce qu'il veut, et je manque d'outils pour me faire comprendre. Fraichement débourré, il profite de mes incohérences et devient vite trop compliqué pour mon petit galop 5 de club. Je m'aperçois vite que finalement je ne sais que bien peu de choses....On m'a seulement appris à appuyer sur un bouton pour que le cheval s’exécute...Oui et...quand il ne sait pas faire, on fait comment ???

 

Gros questionnement, je me documente, je lis tous les livres de Véronique de St Vaulry, et je décide de renoncer au pelham conseillé par mon moniteur, et aussi de tenter des petits tours de spectacle.


Je passe l'ATE en 1998, en Bourgogne.  Esope est bien sûr mon partenaire dans cette belle aventure. 

Puis après presque un an dans une écurie de TREC spécialisé dans le mérens dans le Loiret, je me retrouve catapultée en Ariège...enfin !

 

Je rencontre Phillippe, qui possède un petit élevage de mérens et veut créer une activité équestre. Le "Haras des Besines" sera donc notre premier projet.

 

De chaque cheval né, puis éduqué à la maison, j'apprends.

 

Mais c'est Oriège, une petite pouliche rebelle née en 2003, qui fait voler en éclats mes certitudes.

 

Avec elle tout est plus compliqué....je ne peux pas la contraindre, je ne peux pas la soumettre, tout est lutte....et à ce jeu là je ne gagne pas souvent.

Mais je sais que c'est elle, qu'elle est là pour moi, que je dois comprendre ce qu'elle a à me dire.

 

Alors je me replonge dans mes livres, j'en achète de nouveau. On commence à parler un peu partout des "chuchoteurs" et de leurs drôles de méthodes, je suis d'abord  perplexe et puis...pourquoi pas ?

 

Mon parcours initiatique commence : Elisabeth de Corbigny, Marc Ardeneus, Pauline Beulze, Andy Booth, Sandrine Dhondt...posent les pierres qui jalonnent mon chemin. Mon regard change aussi grâce à Sandrine Pouzet et à la communication intuitive. Et me voilà à genoux devant ma jument-fée, celle qui a le pouvoir de transformer les gens.

 

Depuis, mon enseignement a beaucoup évolué. J'ai passé le BPJEPS tourisme équestre puis le BFEE1, et j'élabore au fil des années une pédagogie basée sur le concept de bienveillance.

 

L'éCrin des Cimes nait en 2013 sur l'ancien site du Haras des Besines. Il en est le prolongement, la renaissance.

 

Persuadée que le cheval nous appelle à un moment de notre vie, qu'il est toujours là pour une bonne raison, j'essaie d'aider chaque cavalier qui passe notre porte à avancer un peu plus vers lui même."

 

Un petit retour sur la naissance de notre histoire : le blog "les progrès d'Oriège" retrace nos aventures de 2005 à 2012...


Philippe



BTA élevage équin

responsable de l'élevage mérens/highland



Fasciné par les chevaux depuis toujours, Philippe  originaire de Mérens-les-Vals, baigne tout petit dans le cheval de mérens. Si sa famille est bien loin du milieu du cheval, de nombreux éleveurs du village, tous passionnés par le petit cheval noir, lui transmette leur passion et leurs connaissances de la race.

 

Il découvre auprès des éleveurs l'estive et la transhumance, à laquelle il participe avec eux chaque année. De "sa" montagne, il connait chaque caillou, chaque buisson sur le chemin. Il arpente depuis tout petit les "jasses", "rapaillous" et "estagnols" qui voient aujourd'hui grandir nos poulains.

 

Pour ne pas devoir trop s'éloigner de ses racines ariégeoises, il intègre un lycée agricole vers Agen, pour y préparer un BTa d'élevage équin, qui lui permettra de s'installer comme agriculteur dans les montagnes qu’il chérit. Son petit élevage verra le jour en 1997, la plupart des chevaux actuellement sur la ferme équestre sont des enfants ou petits enfants de ses premières poulinières.


Passionné dans toutes ses découvertes, c'est aussi un amoureux de rugby. Il partage donc son temps libre entre les chevaux, la montagne, et les stades ariégeois.


La rencontre de sa passion pour le cheval et de sa connaissance du terroir ont permis la naissance de nos animations autour du cheval de mérens. Il est aussi à l'origine de nos premières transhumances, qui n'ont cessé d'évoluer jusqu'à devenir la randonnée que nous proposons maintenant.


Son intérêt pour la sélection ne s’arrête pas là, puisque depuis 2013 il débute un élevage de de vaches highland, qui complète parfaitement les chevaux dans l'entretien des espaces.